Accueil » Logiciels » Thunderbird » Quel avenir pour Thunderbird ?

Quel avenir pour Thunderbird ?

La nouvelle est tombée le week-end dernier et a mis en émoi la communauté des 20 millions d’utilisateurs de Thunderbird. La fondation Mozilla a annoncé qu’elle allait désormais se contenter  du service minimum pour son logiciel de messagerie.

« L’innovation continue sur Thunderbird n’est pas une priorité pour Mozilla et (…) les besoins les plus importants pour le produit concernent la sécurité et la stabilité », précise la fondation dans le nouveau « modèle de gouvernance » qu’elle propose pour son logiciel de messagerie. « Thunderbird est probablement déjà comme ses utilisateurs voudraient qu’il soit et il n’y a pas de demande forte d’innovation dans ce domaine ».

Thunderbird, c’est fini ?

Non. Le logiciel continue à exister et à bénéficier, toutes les 6 semaines, de mises à jour de sécurité et de stabilité. Du moins jusqu’en décembre 2013. Des ressources restent en effet affectées au développement de Thunderbird ESR (la version à l’usage des établissements scolaires, des universités et des entreprises), dont une nouvelle version (basée sur le futur Thunderbird 17) sortira le 20 novembre 2012 et sera supportée jusqu’au 3 décembre 2013. Que se passera-t-il après cette date ? Mozilla se garde bien de le préciser.

Thunderbird va-t-il encore évoluer ?

Oui. D’abord les nouveautés déjà programmées verront le jour : amélioration de l’interface utilisateur, stockage de dossiers lourds ou support de la messagerie instantanée (confirmée d’ailleurs ce mercredi). Elles s’étaleront d’ici au 20 novembre, date à laquelle sortira Thunderbird 17. Ensuite, l’évolution du logiciel sera confiée à la communauté. Les développeurs seront libres de créer de nouvelles fonctionnalités pour Thunderbird et de les proposer à Mozilla pour intégration au logiciel.

Comment en est-on arrivé là ?

Selon les termes de la présidente de la Fondation Mozilla, Mitchell Baker, Thunderbird n’a pas réussi à bâtir une offre suffisamment innovante pour agréger une large base de contributeurs (à l’exception notable des équipes de localisation-traduction du logiciel). « Beaucoup d’utilisateurs de Thunderbird semblent heureux avec les fonctions basiques de l’e-mail », constate-t-elle. Parallèlement, le logiciel a souffert de la concurrence des webmails.
Mozilla préfère donc réduire la voilure sur Thunderbird et se consacrer à des projets qu’elle juge plus prometteurs, comme Firefox ou le futur système d’exploitation pour mobiles, Firefox OS.

Quel avenir peut-on prédire à terme pour Thunderbird ?

Y aura-t-il une reprise en main du logiciel par la communauté, comme le souhaite Mozilla ? On espère fortement un nouveau départ, mais il faut bien admettre qu’il y a de quoi être sceptique.
Par sa décision, Mozilla reconnaît son échec, son incapacité à fédérer une large communauté de contributeurs et constate plus généralement que les utilisateurs ne sont pas en demande de nouvelles fonctionnalités et se satisfont des webmails. On ne voit pas comment cette situation changerait avec les nouvelles règles.
De plus, ce coup d’arrêt va nuire à l’image de Thunderbird et décourager certains utilisateurs. Privé d’évolution, le logiciel risque de mourir à petit feu. Cela se vérifiera-t-il ? Rendez-vous à la rentrée 2013 pour faire le point !

Et vous, que pensez-vous de cette décision de Mozilla ? Quel avenir voyez-vous à Thunderbird ? Exprimez-vous dans les commentaires !
Pour tout savoir sur Thunderbird : le guide Thunderbird, l’histoire de Thunderbird.

Nous vous recommandons également :

Bénéficiez du soutien de la communauté Arobase.org dans le forum Thunderbird

Abonnez-vous à Arobase.org

Messageries, logiciels, applications, services : Arobase.org explore l'univers du courrier électronique. Pour suivre l'actualité de l'e-mail et recevoir nos trucs & astuces, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

15 commentaires

  1. Bonjour à tous,
    J’utilise le courrielleur à titre perso et pro depuis plusieurs années…que du bonheur…paramétrages à souhait et sur des HDD différents…
    Récupération et restaurations de données hyper aisées pour les « techniciens »…contrairement au « simple » et unique fichier « pst » fermé de outlook!
    Je souhaite encore longue vie à Thunderbird…qui encaisse des Go de messages sans soucis (j’ai déjà vu des BAL à 25Go)!!!
    😉

  2. Je réagis tardivement en découvrant la coexistence de versions différentes de thb (esr, 3.0, 16.0,1 (la mienne)) sans comprendre ce qui se passe.
    Ce qui est important pour moi c’est d’avoir un bon logiciel de messagerie + calendrier + carnet d’adresses sans « nuage extérieur ».
    Je viens donc d’intégrer un serveur de synchronisation (Funambol) à mon installation, et j’utilise la version expérimentale du client thb qui va avec.
    Je suis sûr de ne pas être le seul à ressentir ce type de besoin. Que ferai-je si Thb disparait ?

  3. J’ai été vraiment très triste en apprenant la nouvelle. Je n’ai découvert Thunderbird que très récemment, pour sa version 12, et je regrette de ne pas l’avoir connu avant et d’être resté si longtemps bêtement sur de simples webmails…

    Je tente à présent d’encourager mon entourage à utiliser Thunderbird et/ou Thunderbird, Édition Portable, mais si le développement du logiciel s’arrête, mon entourage ne voudra jamais… Je trouvais vraiment supers l’idée d’affilier Thunderbird avec des services de cloud et de partage de fichiers comme YouSendIt & l’idée de créer une messagerie instantanée pour le meilleur des logiciels de messagerie différée. ;~D

    Je vais donc tenter, dès que j’aurai le temps, d’apprendre, de me former, et de m’investir moi-même dans la communauté de développeurs de Thunderbird et d’extensions pour Thunderbird afin de continuer à faire vivre le meilleur des logiciels de gestion du courrier électronique.

    Et j’espère que le pire des cas n’arrivera jamais, et que je n’aurai jamais à me replier entièrement sur le client de messagerie de SeaMonkey, car Thunderbird est assurément mon logiciel préféré avec Firefox.

    Merci pour ce bel article, et bonne idée pour l’image.

    Longue vive à Mozilla Thunderbird ! J’aurai envie d’écrire : « Honte à ceux qui ont volontairement cessé de le développer ! ». Mais je ne l’écrirai pas.

    Bien à vous, en vous remerciant encore de votre lecture & en vous souhaitant une excellente (fin de) journée/soirée, bien cordialement, moi-même. 8~)

  4. Je rejoins lolo quand aux besoins des utilisateurs, si le logiciel de base suffit a la majorité des utilisateurs et que les « greffons » ( en francais ) comblent les besoins specifiques, pourquoi s’en émouvoir ? L’inquiètude devrait plus porter sur d’eventuelles évolutions dans le cadre de nouveaux formats de fichiers ou de protocoles et à ce sujet, rien n’est precisé…

  5. Après tout, pourquoi Thunderbird ne pourrait-il pas perdurer encore un moment tel qu’il est (sans évolutions majeures) dès lors qu’il couvre les besoins de ses utilisateurs !?

  6. Les gens qui utilisent les webmail ne se rendent pas compte du risque qu’il y a de laisser ses messages chez sont hébergeur sans en avoir une copie chez soit, d’ailleurs il ne savent souvent pas non plus l’existence des courrieleur et des avantages que ça apporte. Je hais les webmail tout améliorés qu’ils soient. C’est vrai que perdre (momentanément) la fonctionnalité de certaines extension à certaines mises à jour de TB est énervant, mais l’internet sans TB ça ne va pas être possible 🙂

  7. Pour l’instant, Thunderbird fait tout ce dont j’ai besoin :
    – agréger toutes mes BAL au démarrage
    – ventiler mes messages automatiquement dans mon classement
    – assurer mes envois
    – gérer mes plannings avec l’agenda associé
    – gérer mes mots de passe sans souci

    Continuez même si vous évitez de créer une usine à gaz car les webmail (que j’utilise si nécessaire) sont loin de fournir les mêmes fonctionnalités !

  8. Comme je l’ai déjà dit, je suis un peu déçu de cette décision.
    Néanmoins, je suis rassuré de lire que les projets déjà programmés ne vont pas être abandonnés (je pense notamment au stockage de dossiers lourds [avec d’autres services de stockage en ligne que YouSendIt (rajouteront-ils à nouveau Dropbox ?)] ou du support de la messagerie instantanée).
    Espérons que la situation évoluera (positivement) d’ici décembre 2013.
    Quoi qu’il en soit, pour ma part, il est peu probable que j’abandonne ce courrielleur bien pratique qu’est Thunderbird…

  9. Ni fleurs ni couronnes. TB était un outil très lourd comme tous les courrielleurs en général. Bugs qui n’ont jamais été corrigés.

  10. Thunderbird est une excellente alternative à d’autres logiciels de messagerie. Dommage que sa mort semble programmée. Pour ma part, je l’utilise et en suis plutôt satisfait.

  11. J utilisé thunderbird a titre pro et Perso depuis des années et c est pour moi le meilleur produit.
    Il est même choisi en entreprise entre autre pour sa fiabilité.

  12. Sur le blog de la Fondation Mozilla, interrogé par Tristant Nitot, le responsable de Thunderbird, Jean-Baptiste Piacentino, confirme que Thunderbird n’est pas mort. « Nous avons un plan solide pour Thunderbird jusqu’à la seconde moitié de 2013 et nous réfléchissons à la façon de poursuivre au delà de cette date. »

  13. Bonjour,
    Le problème avec Thunderbird (comme avec Firefox), c’est qu’une grande partie de l’intérêt de ce logiciel vient de ses extensions ; malheureusement, lors des mises à jour l’on perd souvent l’usage de celles-ci. Au final, pour quelques « améliorations » dont l’intérêt n’est pas toujours évident, l’on perd des fonctionnalités qui nous étaient devenues essentielles.
    C’est ainsi que, régulièrement, je suis obligé, lorsque j’ai la chance de pouvoir le faire, de revenir à une version antérieure pour faire fonctionner Antidote (de Druide). Ce correcteur est un logiciel commercial, de même que ses réels concurrents, et que la communauté n’accepte pas que l’on puisse utiliser de tels outils !
    Cette frénésie de changement chez Mozilla est probablement à l’origine de certaines désaffections, ce genre de récrimination est courant sur les forums, mais sans que cela soit pris en compte. Je suis pessimiste pour la suite.

  14. Précisons que Mozilla est ouvert aux commentaires et suggestions sur son nouveau modèle de gouvernance, qui peut être amendé et dont la version définitive sera adoptée en septembre. Ca se passe sur la liste de discussion Thunderbird/tb-planning dont les messages peuvent être lus sur Google Groups.

  15. Et pourquoi demain nous n’utiliserons plus de courrielleur ? Parce que Mozilla arrête le développement de Thunderbird.

    Nous sommes tous orphelins, tous ceux qui depuis des années (10 ? 12 ? 14 ?) sommes fidèles au vaillant courrielleur libre. On peut discuter longtemps des avantages respectifs des nuages et du coffre-fort. Les deux ont leur intérêt et j’ai besoin des deux modes de consultation et d’archivage. J’ai une quarantaine de boîtes mails et seule la centralisation sur mon ordinateur (enfin mes ordinateurs, avec la synchronisation) permet de tout classer et de tout retrouver en toute sécurité.

    Ne laissez pas mourir cet oiseau du tonnerre.

Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Au fait, vous aussi, vous pouvez afficher votre propre avatar dans les commentaires.


banner

Toute l'actu de l'e-mail,
des astuces et des conseils pratiques
chaque mois dans votre boîte aux lettres.

Abonnez-vous à la lettre d'Arobase.org !

Votre adresse ne sera communiquée à aucun tiers. Promis !        En savoir plus