Accueil » L'école du mail » Spam etc. » Phishing » Qu’est-ce que le phishing ? Définition

Qu’est-ce que le phishing ? Définition

Si vous recevez un courriel de votre banque, de votre opérateur télécom ou d’un marchand vous invitant à vérifier votre mot de passe ou à mettre à jour vos coordonnées bancaires, méfiez-vous ! Il y a de très fortes chances que le courrier soit piégé et que vous soyez victime d’une tentative d’arnaque par phishing (ou hameçonnage).

Le phishing est une technique d’escroquerie relativement simple : il consiste à placer des liens piégés dans de faux e-mails imitant les messages d’organismes ou d’institutions diverses. Vous croyez vous rendre sur le site officiel d’un l’établissement, mais vous atterrissez en fait sur une copie, plus ou moins bien imitée. Toute information confidentielle que vous tapez alors – comme votre mot de passe – est immédiatement récupérée par les escrocs. Ces derniers n’ont alors plus qu’à se connecter sur le (vrai) site de votre banque ou de votre messagerie, pour avoir accès à votre compte.

Le phishing en chiffres

Le phishing est aujourd’hui une des escroqueries les plus répandues sur le Net. Il est impossible d’évaluer le nombre d’attaques (car tel est le terme employé) mais les différentes études observent qu’elles sont en constante augmentation depuis des années.

Stats APWG 2012

Statistiques du phishing (source APWG Global Phishing Survey)

 

30 000 adresses créées à des fins de vols de données personnelles ou bancaires on été repérées en 2012 via le site français Phishing Initiative.

Selon le cabinet Gartner, 3,5 millions d’Américains seraient tombés dans le piège d’un faux site Internet, entre août 2006 et août 2007. Coût moyen du préjudice : près de 900 dollars par internaute. L’argent récolté par les pirates dépasserait les 3 milliards de dollars.

D’où vient le terme phishing ?

Le terme phishing dérive du mot fishing (pêche) : l’arnaque étant basée sur un e-mail “hameçon”, il était logique que le terme choisi fasse allusion à la pêche à la ligne !

Nos amis québécois lui préfèrent le mot hameçonnage.

La Commission générale de terminologie et de néologie a, quant à elle, retenu le terme filoutage.

De quand date le premier phishing ?

On pensait le phénomène de l’hameçonnage récent, vieux tout au plus de quelques années. Il est en fait apparu en 1996 chez AOL, nous apprend Silicon.fr.

Suivant :

Phishing : comment identifier un e-mail piégé

Nous vous recommandons également :

Bénéficiez du soutien de la communauté Arobase.org dans les forums

Sur le Web

Abonnez-vous à Arobase.org

Messageries, logiciels, applications, services : Arobase.org explore l'univers du courrier électronique. Pour suivre l'actualité de l'e-mail et recevoir nos trucs & astuces, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Un commentaire

  1. C’est un bon travail que vous faites pour combattre l’arnaque sur internet et je vous y encourage de toutes mes forces.

    Félicitations !

Postez un commentaire

Vous voulez donner votre avis ou apporter une précision ? Laissez-nous un commentaire !
Attention : si vous avez un problème particulier à résoudre, cherchez de l'aide et attendez une réponse rapide et personnalisée, nous vous conseillons de vous rendre de préférence dans les forums.

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Au fait, vous aussi, vous pouvez afficher votre propre avatar dans les commentaires.


Toute l'actu de l'e-mail,
des astuces et des conseils pratiques
chaque mois dans votre boîte aux lettres.

Abonnez-vous à la lettre d'Arobase.org !

Votre adresse ne sera communiquée à aucun tiers. Promis !        En savoir plus