Accueil » L'école du mail » Spam etc. » Spam » Le spam, c’est pas écolo, nous dit McAfee. Et l’e-mail en général ?

Le spam, c’est pas écolo, nous dit McAfee. Et l’e-mail en général ?

Le spam contribue au réchauffement climatique. L’énergie annuelle nécessaire à la création, l’envoi, la réception, le stockage et la consultation du spam s’élève à plus de 33 milliards de kWh, « soit l’énergie électrique produite par quatre grandes centrales au charbon récentes », nous alerte ces jours-ci McAfee.

La société, qui vend… des solutions antispam, s’est associée avec ICF, un bureau d’études spécialisé dans le changement climatique, pour établir un rapport sur l’empreinte carbone du spam dans les messageries. Les émissions liées au spam s’élèveraient ainsi à 17 millions de tonnes de CO2, soit 0,2 % des émissions mondiales. Un montant équivalent aux émissions de 1,5 million de foyers américains ou 3,5 millions de voitures.

En employant une méthodologie très précise (détaillée dans le rapport complet en anglais), le rapport établit que chaque message de spam génèrerait en moyenne l’équivalent de 0,3 grammes de CO2.

Emissions de CO2 par spam

Certes il est difficile d’apprécier la justesse de l’analyse : les polémiques sur l’empreinte carbone d’une requête Google ont démontré que l’évaluation était un exercice difficile. Mais l’étude nous permet d’évaluer l’empreinte énergétique de l’e-mail légitime, sur lequel McAfee ne s’étend pas trop. Et pour cause…

Reprenons les chiffres de McAfee et sortons la calculette : si le spam – 62 milliards de messages en 2008 –  représente 80 % du trafic, l’e-mail légitime s’élève à 15,5 milliards de messages. Un e-mail légitime pesant près de 4 grammes (toujours selon la même étude), l’empreinte carbone du courriel légitime s’élèverait à… 62 millions de tonnes ! Soit près de 4 fois celle du spam ! Un chiffre à rapprocher par exemple des 8 à 11 millions de tonnes de CO2 générées par le courrier postal en Europe.

Pour lutter plus efficacement contre le réchauffement climatique, on ferait peut-être mieux, tout simplement, d’utiliser l’e-mail avec mesure…

Qu’en pensez-vous ? Dépensez quelques grammes de carbone dans les commentaires !

Source : McAfee (PDF)
Pour info sur le réchauffement climatique et l’empreinte carbone, n’hésitez pas à consulter Manicore.com, le site de Jean-Mac Jancovici.

Nous vous recommandons également :

Bénéficiez du soutien de la communauté Arobase.org dans les forums

Abonnez-vous à Arobase.org

Messageries, logiciels, applications, services : Arobase.org explore l'univers du courrier électronique. Pour suivre l'actualité de l'e-mail et recevoir nos trucs & astuces, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Un commentaire

  1. Personnellement, je ne crois pas trop à cette étude.
    Simplement parce qu’elle est faussée dès le début, l’entreprise l’ayant demandé commercialisant justement des solutions anti-spams. Donc autant faire faire une étude pour jouer sur la conscience écolo des internautes pour les inciter à prendre un logiciel anti-spam.
    Il faudrait donc une vraie étude indépendante sur l’usage de l’internet en général, par exemple.

Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Au fait, vous aussi, vous pouvez afficher votre propre avatar dans les commentaires.


banner

Toute l'actu de l'e-mail,
des astuces et des conseils pratiques
chaque mois dans votre boîte aux lettres.

Abonnez-vous à la lettre d'Arobase.org !

Votre adresse ne sera communiquée à aucun tiers. Promis !        En savoir plus