Accueil » Actu » L’e-mail bouge (encore) !

L’e-mail bouge (encore) !

Un institut très sérieux spécialisé dans la mesure de l’audience sur le Web, Comscore, a publié le 20 janvier dernier les chiffres de fréquentation des webmails. Comscore a observé entre 2009 et 2010 une baisse de la fréquentation des webmails, en nombre de visiteurs et en temps de consultation, baisse très légère en moyenne (-2%) mais sensible sur la tranche d’âge des 15-24 ans (-16 %) et dans la zone dans la région Asie-Pacifique (-10 %).

S’empressant d’attribuer ce déclin à l’inexorable ascension de Facebook et des réseaux sociaux, quelques observateurs ont décrété la mort à terme de l’e-mail, ce qu’au passage s’était bien gardé de faire Comscore dans ses analyses.

On aurait tort en effet d’oublier que le webmail n’est qu’un mode de consultation des courriels parmi d’autres. On peut également y accéder par l’intermédiaire d’un logiciel de messagerie… ou via l’application messagerie de son téléphone mobile.

Il se trouve que, sur la même période, Comscore a noté une hausse de 55 % en Europe et de 36 % aux Etats-Unis de l’usage de l’e-mail mobile.

Les chiffres nous montrent donc que les usages évoluent. Mais aussi que l’e-mail a encore de beaux jours devant lui.

Qu’en pensez-vous ?

Nous vous recommandons également :

Bénéficiez du soutien de la communauté Arobase.org dans les forums

Abonnez-vous à Arobase.org

Messageries, logiciels, applications, services : Arobase.org explore l'univers du courrier électronique. Pour suivre l'actualité de l'e-mail et recevoir nos trucs & astuces, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

5 commentaires

  1. les 4 messages precedent represente bien mon opinion… il est difficile de se défaire d’une interface/concept webmail je trouve vu les risques de crash ou de vol des ordinateurs personnels….

  2. Webmail reste toujours ce qu’il est et peut-être même avec le temps son utilisation sera plus fiable et garante. L’émail mobile rencontre de problèmes de connexion le plus souvent. Et n’est presque même pas utilisé dans certains pays africains comme le Niger où la société n’arrive pas à y s’adapter. Parmi 10 personnes on ne peut avoir qu’une ou deux utilisant l’email mobile.

  3. Un super moyen d’utiliser les deux, c’est d’avoir un portable sur androïd. Mon compte Gmail fonctionne sur les deux indifféremment, c’est génial. Sans compter que la mise à jour du carnet d’adresse se fait automatiquement sur l’un comme sur l’autre. Trop bien !

  4. L’e-mail n’est clairement pas mort.
    La baisse de la fréquentation des webmails s’expliquent, comme vous le dites, de deux raisons : L’apparition de l’e-mail mobile et l’amélioration des logiciels de messagerie.

    Pour preuve, les webmails ont tous ajouté la possibilité de récupérer les messages d’autres adresses e-mails à partir du même compte ce que permet de faire un logiciel de messagerie. De plus, ce genre d’outil permet de consulter ses e-mails même si on est non connecté contrairement à un webmail.

    Pour finir, on ne peut pas nier que la démocratisation des mobiles, Iphone en tête, ait fait chuter la fréquentation des webmails. Sont-ils seulement adaptés pour les consulter facilement avec un mobile ?

  5. L’email reste la tour de contrôle de la communication. Ce sont les gens qui s’en servent généralement mal.

    Une des forces de Facebook par exemple repose sur l’email et ses notifications!

Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Au fait, vous aussi, vous pouvez afficher votre propre avatar dans les commentaires.


Toute l'actu de l'e-mail,
des astuces et des conseils pratiques
chaque mois dans votre boîte aux lettres.

Abonnez-vous à la lettre d'Arobase.org !

Votre adresse ne sera communiquée à aucun tiers. Promis !        En savoir plus