Valider un formulaire

Votre formulaire est maintenant défini. Mais l’utilisateur n’a encore aucun moyen de signifier qu’il a fini de le remplir. Vous devez donc ajouter un bouton de validation qui déclenchera l’envoi des données vers le serveur. Les boutons poussoirs sont définis dans la balise <INPUT> par les types SUBMIT et RESET. Le type SUBMIT génère le bouton qui déclenche l’expédition du formulaire. Le type RESET crée un bouton qui initialise le formulaire à ses valeurs d’origines, en supprimant toutes les informations entrées. Ce bouton est utile pour l’utilisateur qui fait une erreur en remplissant le formulaire.

Typiquement, on inclut en fin de formulaire les balises

<INPUT TYPE=SUBMIT VALUE="Envoyer"> <INPUT TYPE=RESET VALUE="Remise à zéro">

Ce qui donne :

 

Un formulaire doit obligatoirement contenir un bouton de type SUBMIT. Le bouton de type RESET est lui facultatif.

Récupérer et traiter les informations

Lorsque votre visiteur a validé son formulaire en cliquant sur le bouton “SUBMIT”, les résultats vous sont immédiatement expédiés. Vous les récupérez sous des formats qui diffèrent selon la méthode de transmission utilisée.

Si vous utilisez l’envoi direct par courrier électronique (ACTION=”mailto:nom@serveur”), qui, rappelons-le, peut poser quelques problèmes, vous pouvez récupérer les informations sous deux formes.

  • La première est sélectionnée par défaut : vous récupérez un fichier attaché, nommé “Form posted from Mozilla”. Son contenu est indéchiffrable sans traitement : il s’agit d’une longue chaîne de caractères, où toutes les informations sont concaténées, où les espaces sont remplacés par des “+” et les caractères spéciaux par leur code ASCII. Pour exploiter ce fichier, il faut définir une macro (sous Word par exemple).
  • La deuxième façon de récupérer les informations transmises directement par courrier électronique est de les inclure, sous une forme exploitable, dans le corps du courrier. Vous devez pour cela modifier le type ENCTYPE dans la définition du formulaire. Le type ENCTYPE définit le mode d’encodage des données lorsqu’elles sont envoyées au serveur. Par défaut, l’encodage “x-www-form-encoded” est utilisé. C’est lui qui remplace ainsi les espaces par des “+”. Pour avoir des résultats directement exploitables, vous devez utiliser l’encodage “text/plain”.  Définissez ainsi votre formulaire par le code : <FORM ACTION=”mailto:nom@serveur” METHOD=”POST” ENCTYPE=”text/plain”>

Si vous utilisez un script CGI pour la transmission du formulaire, c’est ce script qui va mettre en forme les informations. Vous n’avez donc généralement pas moyen de préciser la mise en forme.

Des questions ? Besoin de conseils ? Direction le forum L’e-mail professionnel !

 

Nous vous recommandons également :

Bénéficiez du soutien de la communauté Arobase.org dans le forum pro

Abonnez-vous à Arobase.org

Messageries, logiciels, applications, services : Arobase.org explore l'univers du courrier électronique. Pour suivre l'actualité de l'e-mail et recevoir nos trucs & astuces, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Postez un commentaire

Vous voulez donner votre avis ou apporter une précision ? Laissez-nous un commentaire !
Attention : si vous avez un problème particulier à résoudre, cherchez de l'aide et attendez une réponse rapide et personnalisée, nous vous conseillons de vous rendre de préférence dans le forum pro.

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Au fait, vous aussi, vous pouvez afficher votre propre avatar dans les commentaires.


Toute l'actu de l'e-mail,
des astuces et des conseils pratiques
chaque mois dans votre boîte aux lettres.

Abonnez-vous à la lettre d'Arobase.org !

Votre adresse ne sera communiquée à aucun tiers. Promis !        En savoir plus