Accueil » L'école du mail » Spam etc. » Arnaques » Arnaque nigériane : une enquête

Arnaque nigériane : une enquête

Le texte suivant nous a été adressé par Jean-Jacques Vidal Huber, journaliste français en poste à Bruxelles. Il nous éclaire un peu plus sur cette arnaque.

J’aimerais avoir votre avis sur la question. Tout cela me semble bien entendu une belle escroquerie encore que certaines choses s’avèrent exactes. Tout autant le président Baré du Niger que Jonas Savimbi en Angola avaient très certainement un « bas de laine » bien fourni à leur mort.
JEAN-JACQUES VIDAL-HUBER

J’ai été contacté, en juin 2002 par Mme Mariam Baré Maïnassara se prétendant la veuve d’Ibrahim Baré-Maïnassara, le président du Niger tué par la junte en avril 1999.

Première remarque : je n’ai pas été tellement surpris d’être contacté par elle (ainsi qu’un ami et l’un de mes cameramen) car tous deux ont fait partie, il y a une quinzaine d’années d’un projet audiovisuel au Niger. En outre mon cameraman était à Niamey quelques semaines avant le coup d’état lors de la visite officielle du Prince Albert de Monaco. Par contre l’identité de la prétendue veuve n’est pas celle de la première dame du Niger qui s’appelle Clémence Aichatou-Baré (de son nom de jeune fille : Djibo-Habi) et qui a été accueillie comme réfugiée politique en France et non en Côte d’Ivoire (à moins qu’elle y soit venue récemment).

Lorsque je lui ai demandé par e-mail comment elle disposait de mes coordonnées, elle m’a simplement répondu qu’elle avait fait des recherches sur Internet. Par contre, elle m’a mis en contact avec son avocat : Marc G. qui se prétend avocat à la Cour d’Appel d’Abidjan.

Les échanges de correspondances m’ont vite fait comprendre la spirale habituelle de l’escroquerie (…). Cette Mme Baré disposerait d’un avoir de 38 millions de dollars sur un compte ouvert par son défunt mari chez Ecobank (sur base d’un reçu officiel de la banque signé d’un certain Ousmane T. et daté du 27 mars 1997). Ce document n’a aucune valeur légale puisqu’il s’agit d’une photocopie transmise par e-mail et qui a très bien pu être fabriquée de toutes pièces par ordinateur.

Toujours via Maître G., Mme Baré souhaite débloquer et déplacer ses fonds vers l’Europe et me demande de mettre mon compte en banque à sa disposition. Pour en savoir plus, je joue le jeu et lui signale que l’Europe surveille les déplacements de fonds importants depuis le 11 septembre 2001 mais que je peux éventuellement coordonner un transfert dans un compte en Suisse (ma famille étant de cette origine j’ai en effet un compte nominatif en Suisse, officiel et gardant un petit héritage reçu en 1990). Ce à quoi Maître G.répond en acceptant la proposition et en me demandant une procuration sur un compte à ouvrir à mon nom à ECOBANK, moyennant le versement de 2800 euros environ. En guise de garantie, il m’envoie un protocole d’accord sur lettre à entête de son cabinet avec sa signature et celle de la « veuve Baré » en me demandant de transférer les 2800 Euros par Western Union au nom de sa comptable : Mlle Justine K.. Mais, bien entendu : il me promet une fabuleuse récompense : 25% de « commission » soit pratiquement un million de dollars !

Pour moi, cela confirme mes soupçons.

J’ai donc commencé une enquête en demandant des explications à Ecobank. Réponse de la banque : il n’y a pas de demande d’ouverture de compte à mon nom. S’il devait y en avoir un : la banque ne réclame aucun frais. Et finalement sans répondre à ma question à propos de ce dépôt, Ecobank décline toute responsabilité dans le concept de cette affaire.

J’ai également envoyé un message à Me Luc ADJE-KACOU, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats d’Abidjan afin de savoir si Maître G. était connu de ses pairs. Jusqu’à présent : aucune réponse ! (…)

Après une période de silence Maître G. prétextant les événements en Côte d’Ivoire me fait savoir qu’il envoie une malle à mon nom à Amsterdam. Malle contenant les 38 millions de dollars que je peux retirer moyennant paiement de 8000 et quelques dollars.

Il m’envoie une procuration signée (paraît-il de Mme Baré) me permettant d’enlever ce bagage et me laisse la responsabilité d’aller le déposer dans la banque de mon choix avant un éventuel transfert en Suisse.

Il aurait confié cette valise à une société de sécurité Assistance 2000 qui a son tour aurait transmis à son correspondant hollandais Global Crossing Security.

Deux remarques importantes : Gnamien m’a donné le choix entre Amsterdam ou la Grande Bretagne, preuve que son réseau compte déjà des ramifications européennes.

Assistance 2000 a selon la presse ivoirienne déjà eu des problèmes en raison de ses contacts avec la mafia locale tandis que Global Security Crossing BV me semble être une société paravent, voire fantôme puisque son téléphone et son fax sont des « mobiles ». Un numéro fixe apparaît cependant de temps en temps.

En date du 14 novembre, je reçois une «garantie» signée de Philippe K. de Clairance Security S.A. (Abidjan), attestant que la valise ci-dessus contient bien 38 millions d’US$.

PS : depuis cet article, la Police fédérale belge a ouvert une enquête et tente de faire contrôler la « base » d’Amsterdam par son homologue néerlandaise.

Précédent :

L’arnaque nigériane : vos témoignages

Nous vous recommandons également :

Bénéficiez du soutien de la communauté Arobase.org dans les forums

Abonnez-vous à Arobase.org

Messageries, logiciels, applications, services : Arobase.org explore l'univers du courrier électronique. Pour suivre l'actualité de l'e-mail et recevoir nos trucs & astuces, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Postez un commentaire

Vous voulez donner votre avis ou apporter une précision ? Laissez-nous un commentaire !
Attention : si vous avez un problème particulier à résoudre, cherchez de l'aide et attendez une réponse rapide et personnalisée, nous vous conseillons de vous rendre de préférence dans les forums.

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Au fait, vous aussi, vous pouvez afficher votre propre avatar dans les commentaires.


banner

Toute l'actu de l'e-mail,
des astuces et des conseils pratiques
chaque mois dans votre boîte aux lettres.

Abonnez-vous à la lettre d'Arobase.org !

Votre adresse ne sera communiquée à aucun tiers. Promis !        En savoir plus