Le courrier électronique par Telnet

Interrogez votre compte e-mail par Telnet : c'est rapide, direct et cela vous permet, en cas de pépin, de voir ce qui cloche.

Parfois votre logiciel de messagerie vous laisse en plan avec un message sibyllin. Que se passe-t-il ? Où cela bloque-t-il ? Vous avez la possibilité d’aller vérifier le fonctionnement de votre serveur de messagerie en vous connectant par le protocole Telnet.


Sous Mac...
Les démarches sont identiques. Il vous faut cependant installer un logiciel Telnet. Vous en trouverez quelques uns ici.

Sous Windows XP, déroulez le menu Démarrer et choisissez Exécuter. Tapez alors simplement "Telnet" dans la boîte de dialogue.

Sous Windows 7, Telnet n'est pas installé par défaut. Allez dans le Panneau de configuration et cliquez sur Désinstaller un programme dans la rubrique Programmes. Cliquez sur le lien Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows. Dans la fenêtre qui s'affiche, cochez la case Client Telnet puis validez en cliquant sur OK. Une fois le programme installé, tapez simplement Telnet dans le champ de recherche du menu Démarrer et cliquez sur l'icône Telnet qui apparaît.


Le programme Telnet de Windows s’exécute alors. Dans le menu Connexion, cliquez sur Système distant . Saisissez le nom de votre serveur POP dans le champ et tapez "110" dans le champ Port.


Si la connexion s’effectue correctement, un message vous signale que vous êtes connecté au serveur.

Testez la validité de votre compte. Dans la ligne de commande, tapez "USER" suivi d’un espace et de votre nom d’utilisateur. Entrez ensuite votre mot de passe de la même façon en tapant PASS. Si Telnet ne prend pas en compte les caractères que vous tapez, activez l’option Echo Local dans les Préférences du menu Terminal.

Une fois connecté et identifié, vous pouvez utiliser les commandes POP pour tester votre serveur.

  • STAT vous donne l’état de votre compte et l’espace occupé.
  • LIST donne le nombre de courriers présents sur le serveur en les numérotant.
  • Pour lire les messages, tapez « RETR » suivi d’un espace et du numéro du message (par exemple « RETR 2 ») .
  • La commande TOP suivie d'un numéro de message et d'un nombre n permet d'afficher les n premières lignes du corps du message (par exemple TOP 1 0 affiche juste l'entête du messsage 1).
  • Pour détruire un message (celui qui bloque par exemple) : il suffit d’utiliser la commande « DELE » suivie du numéro du message.
  • QUIT permet enfin de quitter proprement la session.


Une dernière chose : lorsque vous affichez un courrier un peu long, le texte défile mais vous n'avez souvent pas le temps de le lire. Et Telnet ne vous permet pas de remonter lire les lignes disparues. Pour remédier à ce problème, il suffit simplement d'augmenter la taille de la mémoire-tampon du logiciel. Rendez-vous dans le menu Terminal, affichez les Préférences, et augmentez la Taille de la mémoire-tampon. En la portant à 500 vous ne devriez plus avoir de problèmes.



Comment envoyer un courrier par Telnet ?

Sur les serveurs, un port est réservé à l'envoi des messages. Ce port est le numéro 25.

En général, après la connexion, il faut tout d'abord s'identifier de la manière suivante :

HELO [nom utilisateur] ENTRéE

On peut alors rédiger et envoyer des mails :

MAIL FROM : [adresse email de l'expéditeur] ENTRéE
RCPT TO : [adresse email du destinataire] ENTRéE
DATA ENTRéE (pour écrire le texte du message)
ligne 1 du message ENTRéE
......ENTRéE
dernière ligne du message ENTRéE
. ENTRéE (ce point signale que le message est fini)

Le serveur vous affiche alors un message pour vous dire qu'il a bien envoyé le message.


Merci à Michaël pour ses infos, et à Alain, Yoann et Cédric pour leur vigilance.

Arobase.org se dégage de toute responsabilité
quant à l'utilisation qui pourrait être faite
des méthodes décrites dans cette page.

la commande VRFY


- publicité -
Sur Arobase.org
• La commande VRFY, pour vérifier qu'une adresse existe bien.
• La RFC 1939, document qui définit le protocole POP.


Arobase.org > logiciels
Mis à jour le 13/09/2013