Accueil » Actu » Pourquoi demain vous n’utiliserez plus votre webmail

Pourquoi demain vous n’utiliserez plus votre webmail

Les logiciels et applications de messagerie vont-ils prendre leur revanche sur les webmails ? Alors que les webmails se sont imposés dans les années 2000 comme mode de consultation principal du courrier électronique (ils représentent aujourd’hui, selon Return Path (1), 44 % des accès à la messagerie), le reflux est entamé. Entre 2010 et 2011, la consultation par webmail a enregistré un recul d’environ 11%.

On peut ainsi prévoir que ce mode d’accès va, d’ici quelques années, redevenir minoritaire. Pour deux raisons principales.

1. Sur mobile et tablette, les webmails n’ont pas la cote

La consultation du courrier électronique sur mobiles et tablettes se banalise. Demain, elle sera majoritaire. Selon Return Path, la consultation des e-mails depuis une plateforme mobile a augmenté de 34 % entre avril et septembre 2011 (1). Sur cette même période, la seule consultation depuis l’iPad a grimpé de 73 %.

Or, tout utilisateur de smartphone ou de tablette l’a déjà éprouvé : il est nettement plus pratique d’utiliser l’application messagerie de son terminal iOS, Android, BlackBerry ou Windows Phone que d’accéder à la version mobile de son webmail habituel.

Précurseur des usages, les jeunes générations l’ont d’ailleurs déjà acté. Selon ComScore, dont une étude (2) montre que l’usage des webmails a chuté en 2011 de 31 % chez les 12-17 ans et de 34 % chez les 18-24 ans, « ce virage dans les habitudes de consommation peut être considéré comme définitif. »

2. Sur ordinateur, les logiciels vont reprendre du poil de la bête

Si dans le monde professionnel, le logiciel de messagerie s’est maintenu, côté grand public en revanche, les éditeurs (Microsoft en tête) ont longtemps montré peu d’intérêt pour les logiciels de messagerie et, en conséquence, ouvert un boulevard aux webmails.

Mais le succès des applications de messagerie sur mobiles pourrait bientôt déteindre sur l’ordinateur. Alors que des projets prometteurs comme Postbox ou Sparrow voient le jour, Microsoft revoit désormais son approche. Finis les atermoiements autour de Windows Live Mail : l’interface Metro de Windows 8, inspirée des smartphones et tablettes, comprendra une application Mail centrale, qui sera accessible depuis l’écran d’accueil.

Apple quant à lui n’aura pas à faire un si grand revirement. Mis en valeur sur le dock de Mac OS X, bien conçu et régulièrement mis à jour, Mail pour Mac est aujourd’hui le logiciel de messagerie le plus utilisé après Outlook, toutes plateformes confondues…

Avec le déclin des webmails, le courrier électronique vivra ainsi un retour aux sources, qui contentera les puristes de l’informatique. Car, faut-il le rappeler, le Web et l’e-mail sont bien 2 services distincts d’Internet…

Et vous, préférez-vous le webmail ou le logiciel ? Etes-vous prêts à changer ? Exprimez-vous dans les commentaires !

(1) Return Path, novembre 2011
(2) ComScore, février 2012

Nous vous recommandons également :

Bénéficiez du soutien de la communauté Arobase.org dans les forums

Abonnez-vous à Arobase.org

Messageries, logiciels, applications, services : Arobase.org explore l'univers du courrier électronique. Pour suivre l'actualité de l'e-mail et recevoir nos trucs & astuces, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

15 commentaires

  1. Je confirme les propos de jona74fr et zoubi.

    Et j’ajoute que ceux qui laissent leur doc et mail sur le serveur en utilisation exclusivement webmail et gmail oublient que faire confiance à l’hébergeur est une hérésie :

    http://www.rtl.be/pourlui/article/la-vie-numerique-d-un-journaliste-detruite-a-cause-d-icloud-132567.htm

  2. “Personnellement, je préfère paramétrer un client mail sur une machine que j’utilise souvent et avoir l’usage du webmail lorsque j’utilise un appareil occasionnellement.” (Joma74fr)

    Tout à fait d’accord! Les deux solutions (client mail ou webmail) ne sont pas concurrentes mais complémentaires. Quoi de mieux que le webmail pour faire une consultation rapide depuis l’aéroport de Singapour? Et quoi de mieux que Mail sous IMAP pour lire nos mails à la maison avec 2 Mac et un iPad?

  3. IMAP (synchronisation), POP (collecte) avec option sans suppression sur le serveur, Exchange, Blackberry server, webmail. Toutes ces solutions ont leurs avantages.

    Il est cependant bon de rappeler que le web n’est qu’une interface graphique et que le courriel/le mail n’est qu’une messagerie.

    Personnellement, je préfère paramétrer un client mail sur une machine que j’utilise souvent et avoir l’usage du webmail lorsque j’utilise un appareil occasionnellement.

  4. Je fais partie de ceux qui risquent d’utiliser à VIE son webmail, consultable partout, paramétrable et configurable facilement en quelques clics.

    Je suis chez gmail, fan ! Et buzze autour de moi l’utilisation de ce webmail génial ! Plus de 7 Go de stockage, pour le reste, je parle de ma gestion personnelle (sauvegarde de mes données – au cas où – et bien je suis autonome, comme les utilisateurs de logiciels mails).

    Mon avantage sur les utilisateurs de logiciels mails, est que je me sens complètement libre – car je gère mes données (la quasitotalité de mes données) en ligne, soient accessible sans matériel compliqué et dont je ne dépende.

    Pour importer mes mails, configurer mon portable, c’est simple :
    J’entre mon adresse email, mon mot de passe, mon smtp : smtp.gmail.com ou mon imap, etc. et euuuh… ben c’est tout.

    Je récupère juste un code de confirmation sur l’adresse à récup, et le tour est joué. (30sec.)

    je gère ainsi plusieurs adresses mails. Cela me rassure (les emails que l’on communique pour newsletters sont souvent spammées, donc…) – Et entre la gestion de mes filtres, de mes libellés, de mes adresses, c’est un vrai bonheur !

    j’utilise un mot de passe sécurisé, et j’évite d’utiliser les mots de passe du genre “1234”, hein les gens :/ ?

    Le must est de le changer régulièrement. Et Google et sa suite de solutions a vraiment gagné ma confiance en terme de confidentialité.

    Enfin, l’Internet c’est là ! on y est ! Et le mail qui ne l’aura pas compris risque d’être largué ! 🙂

    ENFIN, les chiffres, on peut les interpréter comme on veut, car consulter ses mails sur son mobile, n’est pas du tout la même chose que GÉRER ses mails sur son mobile.

    C’est sûr qu’on ne se balade pas avec son coffre-fort ! On se balade avec son porte-monnaie, donc logique si les chiffres disent qu’on est plus nombreux à utiliser le porte-monnaie.

    Mais what about l’utilisation du “coffre-fort” de 2000 à nos jours ?

  5. je viens attester et renforcer ce dernier commentaire : effectivement, c’est bien trop compliqué de paramétrer Outlook ou tout autre logiciel de récupération de mail . Je me targue pourtant d’être nettement au delà d’un utilisateur lambda mais je n’y suis jamais parvenu malgré plusieurs tentatives. Le maître mot doit donc être : “simplicité”. Ensuite il faut aussi pouvoir récupérer ses mails à tous moments. Combien d’entre nous sont “captifs” de leurs boîte mail . Il semble d’ailleurs que cette politique perdure et s’amplifie même ! IL n’y a qu’à voir toutes ces offres qui vous encourage à stocker vos documents “en-ligne”. Le premier qui me donne la possibilité de gérer mes mails et de rapatrier tout mon courrier

  6. Avis d’un utilisateur basique (que ordi) et âgé: avec “W.7”, j’utilise “W.LiveMail” (au lieu de “O.E.6” disparu) car j’ai TOUTES mes adresses (… @orange.fr / … @live.fr) ENSEMBLE et d’un coup. J’ai essayé d’utiliser “Hotmail” mais je ne vois pas comment TOUT recevoir ensemble. J’ai pu facilement régler “WLiveMail” (il s’est contenté de reprendre ce que j’avais fait avec “Outlook Express” !). Il semble falloir un brevet de technicien pour régler “Hotmail” (ou autre WebMail !). Avis d’un “basique” qui tranche après tous les “techniciens” que j’ai lus. Il doit y en avoir pas mal comme moi … qui cherchent la simplicité.

  7. Cet argument récurrent en faveur du webmail (“consultable partout dans le monde”) me fait sourire. Partout dans le monde signifie, notamment, dans des zones internétiquement déshéritées comme celles où je me promène ces temps-ci (Tchad, Burundi, Congo etc.) : la connexion n’y est accessible qu’épisodiquement, il est alors indispensable de disposer d’une copie locale de ses courriels et de ses contacts. D’où l’usage quasi exclusif de clients email efficaces (Thunderbird pour le PC, Profimail pour le mobile).

  8. Je préfère largement le webmail ! Consultable partout dans le monde…

  9. @EOST

    – “Quel est l’intérêt d’encombrer son disque dur avec des mails ?”

    Inversons la question, quel est l’intérêt de confier la garde de votre courrier, avec toutes les informations personnelles que celui peut contenir, à un tiers ?

    – “Quel est l’intérêt de télécharger des mails qui peuvent contenir des virus ?

    Aucun, mais votre webmail peut également en contenir sans que vous en soyez au courant et que vous puissiez intervenir…

    – “Quel est l’intérêt de tout perdre si son ordi tombe en panne ?”

    On ne perdra pas tout dès lors que l’on est un minimum organisé et consciencieux. Les documents importants, qu’ils soient au format papier ou numérique, doivent être sauvegardés. D’autant plus que c’est facile et peu couteux…

    Pour résumer, dans le cas du webmail, vous déléguez à un tiers que vous ne connaissez pas, et qui ne vous garantira rien ou presque (sauf en payant, et encore, vous n’aurez aucune possibilité de vérifier la sécurité des procédures en place ainsi que l’éthique des gardiens…) la garde et la sauvegarde de vos données. Vous n’êtes pas non plus à l’abri d’un piratage de celles-ci (ce ne sont d’ailleurs pas les exemples qui manquent). Selon l’importance que vous accordez à celles-ci, vous pouvez effectivement utiliser le webmail. Reste qu’il n’y a pas de choix idéal, mais juste des besoins, des solutions, des risques et des enjeux et, in fine, un arbitrage à faire…

  10. Je déteste l’ergonomie mobile et tactile et je ne sais pas si je m’y mettrai.
    Je préfère les webmails aux logiciels de messagerie : pas de problème en passant d’un ordi à l’autre notamment en cas de changement définitif de l’ordi et même si un logiciel de messagerie (pour moi : thunderbird) est plus agréable à utiliser.

  11. @Eost : le titre est provocateur, c’est fait exprès. Si les webmails ont des qualités, en revanche tous les défauts que vous prêtez aux logiciels sont ceux du protocole POP. En IMAP ou via Exchange, rien de tel. Même les carnets d’adresses peuvent être synchronisés.

    @Philippe (Alinto) : Je prends note pour la messagerie professionnelle, d’ailleurs si vous avez des chiffres… Si l’analyse peut sembler osée sur la partie desktop, la tendance est déjà très claire sur les plate-formes mobiles. La configuration sur iPhone prend montre en main 1 minute pour une adresse Gmail ou Hotmail, en SSL, à la portée du 1er venu me semble-t-il.

  12. Cet édito, c’est de la provoc ! C’est pas un poisson d’avril avant l’heure ? Comment peut-on trouver mieux que les webmails ? On peut consulter ses mails partout, avoir son carnet d’adresse à jour et à disposition et on est à l’abri d’un bug du disque dur ! Le webmail c’est la sécurité, la rapidité. Sur mobile, avec Androïd mes mails sont là, automatiquement. C génial ! Quel est l’intérêt d’encombrer son disque dur avec des mails ? quel est l’intérêt de télécharger des mails qui peuvent contenir des virus ? Quel est l’intérêt de tout perdre si son ordi tombe en panne ? quel est l’intérêt de se casser la tête à transférer ses données quand on change d’ordi ? Non vraiment, gardez vos logiciels, aussi bien faits soient-ils !

  13. Le webmail est quasiment inutilisable quand on a plusieurs comptes à gérer… c’est beaucoup plus facile avec Thunderbird ou même Windows Live Mail.

  14. Il est vrai que les logiciels comme Mail ont fait beaucoup de progrès même si Apple a la fâcheuse manie de tout changer à chaque nouvelle version d’ OS ce qui est déroutant pour de nombreux utilisateurs. Ceci étant dit, votre analyse va à l’encontre :
    – de nos statistiques qui montrer une augmentation très forte des webmails en entreprise (utilisation multipliée par 5 en 2 ans grâce aux nouvelles interfaces AJAX)
    – du comportement des utilisateurs qui préfèrent une simple click & read comme sur la version mobile de laposte.net. Passer 5 minutes à configurer son compte imap sur son iPhone avec plein de messages sur SSL n’est pas à la portée du commun des mortels
    Philippe

  15. A mon avis, il y a encore 2 freins:
    – seule un compte IMAP est adapté à la consultation depuis de multiples périphériques (portable, PC, tablette,…), et toutes les messageries ne le supportent pas encore (à commencer par hotmail).
    – la configuration d’un compte IMAP est relativement complexe, surtout s’il faut configurer les dossiers spéciaux (comme c’est le cas pour Orange ou Laposte par exemple).

    Une solution à ces problèmes pourraient venir de l’IMAP version 5, qui a pour but de simplifier l’utilisation de ce protocole. Bientôt un article sur le sujet?

    Signé:
    un fervent utilisateur de Thunderbird!

Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Au fait, vous aussi, vous pouvez afficher votre propre avatar dans les commentaires.


Toute l'actu de l'e-mail,
des astuces et des conseils pratiques
chaque mois dans votre boîte aux lettres.

Abonnez-vous à la lettre d'Arobase.org !

Votre adresse ne sera communiquée à aucun tiers. Promis !        En savoir plus