Accueil » L'école du mail » Spam etc. » Spam » Le spam nouveau est arrivé… et il fleure bon les années 2000 !

Le spam nouveau est arrivé… et il fleure bon les années 2000 !

Cela fait quelques semaines que ça dure. Cette impression, en relevant la boîte aux lettres, d’être revenu quelques années en arrière. A la bonne vieille époque où spam n’était un mot connu que de quelques initiés.

Voilà donc qu’ils se bousculent au portillon, ces spams old school envoyés par des PME, rivalisant d’amateurisme, envoyés « avec la version d’évaluation d’un logiciel d’emailing » ou proposant de se désabonner « en répondant « STOP » dans l’objet du message ». On croît rêver !

PROMO PIERCING

PROMO PIERCING

Traduction et Interprétariat Assermentés RUSSE FRANCAIS

Traduction et Interprétariat Assermentés RUSSE FRANCAIS

Sottra International

Sottra International

bâto restaurant le libertalia

bâto restaurant le libertalia

Pas étonnant que ces pourriels plutôt gentillets déjouent allègrement les antispams rodés au viagra, à l’extension de pénis ou aux casinos en ligne.

Il n’empêche que la plupart d’entre eux se jouent de la loi qui impose une collecte loyale des adresses et une procédure obligatoire de désabonnement. Et que certains vont jusqu’à défier l’internaute, tel ce spam dont le lien de désabonnement crée un e-mail ayant pour objet « Bonjour, désireux d’être supprimé de cette liste, veuillez faire le maximum en vous mettant un doigt dans le cul… » (véridique !).

Comment faire comprendre à ces spammeurs que tous les moyens ne sont pas bons pour vendre, même en temps de crise ? Signaler leurs envois comme spam à sa messagerie ? Les dénoncer à Signal Spam ?

Quelle attitude adoptez-vous face à ce type de pourriel ? En recevez-vous beaucoup ? Exprimez-vous dans les commentaires !

Nous vous recommandons également :

Bénéficiez du soutien de la communauté Arobase.org dans les forums

Abonnez-vous à Arobase.org

Messageries, logiciels, applications, services : Arobase.org explore l'univers du courrier électronique. Pour suivre l'actualité de l'e-mail et recevoir nos trucs & astuces, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

8 commentaires

  1. avec un bon filtrage y a plus rien, moi il me derange pas les spammeur, il perdent leur temps c tout

  2. Pour pastamiam
    > 90% des mails sont des spams, avec un changement radical de tous les
    > serveurs SMTP, on atteindrait un taux proche de 0%.

    et d’autres methodes de vermines existeront…

    a savoir pour moi que 50% des spams de mon domaine arrivent sur des adresses style guymtrisem@domain.com ou autres smtpseb@domain.com

    je suis arrivé à virer une flopée de spams rien qu’en me desinscrivant des
    entreprises francaises, ca marche mais c’est surtout des anciennes ML
    d’entreprises (qui ont pignon sur rue avec au moins 1000 salariés) qui me prenait 115 Ko par message pour ne rien dire 😉

    par contre, je laisse courrir tous les spams etrangers avec un lien d’unsuscribe… le risque est trop fort que ca soit l’inverse qui m’arrive 😉

  3. La « liste blanche » est autant imparable qu’infranchissable pour les spammeurs, et pour vos autres correspondants naturellement si vous ne respectez pas la seule contrainte qu’elle impose : une tenue à jour rigoureuse !
    Bref, avec elle c’est la tranquillité assurée, en particulier si vous choisissez un logiciel (tel l’excellent « PopTray ») qui effacera tous ces indésirables directement sur le serveur de messagerie en moins de temps qu’il faut pour le dire et avant même que ceux-ci ne parviennent dans votre client de messagerie…

  4. Dans le cas d’un spam expédié afin de promouvoir une entreprise française je proteste autant que faire se peut grâce à un seul message expédié au spameur, à son client du spameur ainsi qu’à l’entité fournissant au spameur des moyens techniques d’expédier les courriels.

  5. Ben le filtre anti-spam de Gmail étant particulièrement efficace, il est extrêmement rare qu’il en laisse trainer dans ma boîte de réception, et c’est tant mieux ! Mais quand je consulte le libellé « spam », je peux constater qu’il y en a des dizaines en l’espace de seulement 1 ou 2 journées !

    Finalement, ce qui me prend le plus de temps, c’est de vider le dossier « spam » !

  6. Depuis que j’ai opté pour Gmail je suis tranquille face à tout type de spam : « Report Spam ». Très peu y réchappent.

    Sur un de mes domaines, il m’arrive de recevoir plus de 7 000 spams par jour. Heureusement Google Apps ne bronche pas.

    Personnellement, la méthode que j’utilise est le recours à plusieurs comptes / alias :

    – 1 adresse mail privée : communiquée à des VIP, famille, amis avec filtre « poubelle directe » si destinataire inconnu : ça fonctionne très bien (liste blanche).

    – 2 adresses mail (1 pour les « trust » et l’autre pour les douteux) pour newsletter & ml renouvellées toutes les années (perso j’opte pour monlogin.annee@domaine.com)
    – 1 adresse mail publique qui est utilisée comme « hote d’accueil » et recevra tout type de mails et prospection commerciale (le fameux contact@domaine.com). Je lis rarement cette boite puisque mes vrais clients / fournisseurs / prospects passent par un formulaire en ligne et utilisent mon email professionnelle.

    L’autre solution que j’utilise est l’utilisation des répères sur l’adresse de son compte mail pour chaque destinataire.
    Exemple :
    – inscription sur facebook : login+facebook@gmail.com (ou facebook@domaine.com)
    – commentaire sur arobase : login+arobase@gmail.com
    etc…

    Mais ça nécessite beaucoup de maintenance pour pas grand chose. L’avantage c’est qu’au moindre spam reçu, on saura avec exactitude qui en est le vrai auteur.

    Mais de toute façon il est urgent que le protocole SMTP soit refait de A à Z avec authentification à la source (un SPF mais en plus flexible et évolué), cryptage, liste blanche, noire, etc..
    90% des mails sont des spams, avec un changement radical de tous les serveurs SMTP, on atteindrait un taux proche de 0%.

  7. Il y a toujours des « petits malins » pour détourner l’usage initial des logiciels (exemple le peer to peer et le piratage).

    Il y a toutefois une distinction à faire entre les spammeurs et les logiciels d’emailing qui ne peuvent être tenu responsable de ce type d’agissement.

Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Au fait, vous aussi, vous pouvez afficher votre propre avatar dans les commentaires.


banner

Toute l'actu de l'e-mail,
des astuces et des conseils pratiques
chaque mois dans votre boîte aux lettres.

Abonnez-vous à la lettre d'Arobase.org !

Votre adresse ne sera communiquée à aucun tiers. Promis !        En savoir plus