Accueil » Messageries » La Turquie envisage de fournir une adresse e-mail à chaque citoyen

La Turquie envisage de fournir une adresse e-mail à chaque citoyen

Un service public de l’e-mail va-t-il voir le jour en Turquie ? C’est en tout cas ce qu’envisage l’autorité des communications turques, le BTK, à travers un projet baptisé Anaposta.

Turquie

Chacun des 70 millions de citoyens turcs se verrait ainsi attribuer une adresse e-mail et une capacité de stockage 10 Go. « Chaque enfant aura son adresse électronique écrite sur sa carte d’identité dès sa naissance, déclare Tayfun Acarer, directeur du  BTK. Les réseaux étrangers comme Yahoo!, Gmail et Hotmail ne seront plus utilisés ».

L’idée d’un service public de l’e-mail n’est, en soi, pas dénuée de sens. Des réflexions sur le sujet ont lieu par exemple en Allemagne sur la création d’un e-mail sécurisé pour les communications entre les services de l’Etat et les citoyens. Mais l’approche turque – destinée à favoriser les acteurs Internet nationaux (un moteur de recherche est également prévu) – laisse sceptique.

Qu’en pensez-vous ?

Sources : The Next Web, ITP (en anglais)

Nous vous recommandons également :

Bénéficiez du soutien de la communauté Arobase.org dans le forum général

Abonnez-vous à Arobase.org

Messageries, logiciels, applications, services : Arobase.org explore l'univers du courrier électronique. Pour suivre l'actualité de l'e-mail et recevoir nos trucs & astuces, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

7 commentaires

  1. L’idée n’est pas mal quand il s’agit de ne pas creuser le fossé technologique, mais cela ne flaire-t-il pas le contrôle de l’Etat par le biais d’un FAI imposé du fait que Hotmail et Gmail seraient d’office écartés, Yahoo! ne semble a priori pas l’être: qu’on favorise les connexions à l’inernet, soit, mais “imposier” un pack…

  2. ca fait 8 ans que la poste francaise en fait son cheval de bataille mais aucun business model en est sorti de tout cela…

    pour ce qui est la phrase de gmail, yahoo et hotmail cela laisse bien evidemment assez septique sur la volonté de forcer un peu la main…
    si 10 Go est enorme, on rappelera que gmail en propose 7.4, yahoo c’est illimité et hotmail 500 Go (sous reserve pour hotmail de se connecter regulierement et d’avoir une activité “réguliere et intéréssé du compte mail” ce qui signifie de la purge, tri et deplacement de messages et pas une fois par an 😉

  3. Je pense que l’idée d’attribuer une adresse email à chaque citoyen est un bonne idée mais il faut voir maintenant ce que cela donnera d’ici une dizaine d’années. L’évolution du Web2 risque de changer les habitudes, le web et ces pratiques évolues tellement vite qu’il est difficile de prévoir quoique se soit.

  4. Ce qui me gène outre le côté “obligatoire” et l’éviction de grands services comme hotmail, yahooo, gmail c’est le fait que cette adresse soit inscrite sur la carte d’identité.

    De plus il n’y a qu’un pas à faire et le FAI sera aussi imposé.

  5. J’ai déjà une adresse professionnelle officielle qui est très utile à la communication avec mon établissement et le ministère dont je dépends. Néanmoins, cette boîte mail est loin d’avoir toute la puissance et l’attrait des grands fournisseurs internationaux, et elle n’est pas faite pour stocker des documents personnels. En outre le choix m’est offert de faire rediriger le courrier arrivant à cette adresse sur ma messagerie personnelle.

    Je pense que ce modèle serait à suivre au niveau national pour chaque citoyen et faciliterait la communication entre l’Etat et les citoyens. Un fournisseur comme laposte.net serait à mon avis bien adapté. Mais ce serait une atteinte à la liberté individuelle de contraindre les gens à n’utiliser que cette seule adresse.

    Qu’y a-t-il derrière l’interdiction d’utiliser des fournisseurs étrangers? Surveiller le trafic de courrier électronique? Bien des gouvernements en rêvent…

  6. L’idée de départ est bonne, mais je trouve un peu mystérieuse la phrase “les réseaux étrangers comme Yahoo!, Gmail et Hotmail ne seront plus utilisés”… Est-ce le but de la manoeuvre, comme vous le dîtes en fin d’article ?

    Après tout, chaque citoyen du monde me semble libre d’utiliser le FAE de son choix, d’origine étrangère ou pas… Et favoriser les FAE nationaux de cette manière relève du monopole à mon sens.

Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Au fait, vous aussi, vous pouvez afficher votre propre avatar dans les commentaires.


Toute l'actu de l'e-mail,
des astuces et des conseils pratiques
chaque mois dans votre boîte aux lettres.

Abonnez-vous à la lettre d'Arobase.org !

Votre adresse ne sera communiquée à aucun tiers. Promis !        En savoir plus