Accueil » L'école du mail » Spam etc. » Arnaques » Julia, première croque-escrocs française

Julia, première croque-escrocs française

Julia Brandeau

Croque-escrocs, chasseuse de scam, ou scambaiter : choisissez le terme qui vous plaira : à ses heures perdues, Julia Brandeau débusque les arnaqueurs du net, en jouant leur jeu jusqu’au bout. Cette Francilienne d’une trentaine d’années travaille dans les métiers de la création. Mais vous n’en saurez pas plus : une des règles d’or du scambaiting est la discrétion. Et on ne transige pas là dessus ! Interview.

  • Vous êtes chasseuse de scam. En quoi cela consiste donc ?
    Premièrement, je repère les endroits où les escrocs tirent les adresses de leurs futures victimes, puis je « laisse traîner » mon adresse dans ces endroits. Généralement, au bout de quelques jours, les escrocs commencent à me contacter. Aujourd’hui je reçois tous les jours environ une quinzaine de mails d’escrocs désireux de m’arnaquer, plus les dizaines de mails de lecteurs qui me forwardent ceux qu’ils ont reçus. Je choisis un escroc et je le contacte sous couvert d’une fausse identité (généralement comique). J’ai un faux passeport et tout un tas de faux papiers que j’ai fait au Photoshop, un téléphone aux Etats-Unis et aussi un fax, mais ça sonne chez moi, en Ile de France…. 😉 Quand l’escroc me contacte, c’est là que l’aventure commence réellement. Je lui fais croire que je suis le « pigeon parfait » et qu’il va me retirer jusqu’au dernier centime. Mais il ignore qu’il a contacté une croque escroc, qui va le croquer tout cru et qui va le rendre fou. Mon but est de le faire tourner en bourrique le maximum possible, lui faire perdre son temps et son argent, diffuser ses techniques et ainsi neutraliser ses armes et si possible le rendre tout simplement fou. Je publie sur mon blog [NDLR : le site a été fermé depuis l’interview] notre correspondance au fur et à mesure…
    Croque escrocs
  • Jusqu’où peut-on aller avec les escrocs ?
    La satisfaction, c’est quand on arrive à faire que l’escroc fasse quelque chose pour nous, et d’obtenir ainsi un « trophée ». Plus le trophée est difficile à obtenir, plus il a de la valeur… Ca commence par récupérer un texte ou un formulaire marrant écrit de la propre main de l’escroc. Plus fort : un fichier audio avec sa voix, une chanson qu’il chante lui-même ou un texte que vous lui faites réciter (imaginez vous l’histoire dadaiste qu’il faut lui raconter pour qu’il accepte de faire ça !!!…) . Encore plus fort : une photo ou une vidéo sur laquelle il fait des choses ridicules (j’en ai quelques uns mais c’est de plus en plus dur à obtenir…). On peut ensuite faire déplacer l’escroc en vain : en lui faisant croire que son butin est dans une banque à 400 kilomètres de sa ville ou en l’invitant à venir nous attendre à l’aeroport de son pays… Plus risqué et seulement pour les croque-escrocs très très experimentés : on donne RDV à l’escroc à un endroit et on y va, on le filme et on le photographie à son insu. [NDLR : passez jeter un coup d’oeil à la délirante page Trophées du site 419eater.com]. On peut enfin obtenir la fermeture de fausses banques ou de faux sites : certains croque-escrocs se spécialisent à viser et « descendre » ces sites montés par les arnaqueurs. Mais tous mes scambaits sont spéciaux pour moi. Je dois en avoir à mon actif une vingtaine, mais je ne les publie pas tous. J’aime bien quand mon personnage « tombe amoureux » de l’escroc, ça permet de faire entrer en scène des situations encore plus loufoques et jouer dramatiquement sur les problèmes qu’apportent les passions intenses. L’idée c’est mener l’action comme dans un scénario de film, naturellement et lentement.
  • Comment a-t-on l’idée de devenir chasseuse de scam ?
    J’ai commencé par hasard, comme un jeu, avec un scam très connu, Nenita Villaran la veuve des Philippines, il y a presque un an. Puis je me suis rendue compte que je n’avais rien inventé parce que le scambaiting existe dans le reste du monde depuis les années 90. Aujourd’hui je suis un membre actif dans la plus grosse communauté de scambaiteurs du monde et la première croque-escrocs de France. Depuis la création de mon site, plusieurs lecteurs sont devenus eux-mêmes croque-escrocs, mais tout cela dans le cadre d’un « entraînement » supervisé.
  • Faut-il des compétences particulières pour être croque escrocs ?
    Avant il est très important de signaler qu’il ne faut pas s’improviser dans le scambaiting. C’est une activité risquée quand on ne sait pas comment s’y prendre. Il faut insister là dessus parce qu’il y a toujours des petits jeunes qui se lancent inconsciemment. Je ne voudrais pas être responsable des bêtises des autres….
  • Côtoyez-vous les autres chasseurs de scams ?
    On est très très nombreux et non seulement on s’entraide mais on fait aussi des « coups en groupes », qui sont généralement très amusants. Le scambaiting est un sport, un art ou un passe-temps plutôt pour adultes ou jeunes adultes, à cause du risque et d’une certaine maturité psychologique qu’il faut avoir pour maitriser l’escroc… La communauté des scambaiters est très solidaire et soudée. Il y a plusieurs « QG » mais le plus grand et le plus connu c’est 419eater.com. En France, c’est moi qui essaye de regrouper les scambaiteurs francophones.
  • Que pensez-vous apporter avec votre site ?
    Mon site apporte de l’information sur les scams, diffuse les faux documents utilisés par les escrocs et tout plein d’autre choses qui sont de l’ordre de la prévention et l’information pour les Internautes. Et ça marche : plusieurs personnes ont évité de se faire arnaquer grâce à mon site. Il y a aussi une énorme dose d’humour, d’illustrations, de fiction, c’est avant tout unir l’utile à l’agréable. Je reste cataloguée dans les sites « d’art » et « humour » je ne travaille pas pour la Police, je fais ça pour m’amuser et pour amuser mes lecteurs. C’est mon approche, chaque scambaiteur à la sienne…. D’autres font ce qu’on appelle du straight baiting : pas d’humour, pas d’histoires, c’est froid et droit au but et ça marche aussi, mais c’est un autre genre….
  • Pourquoi ne pas signaler les cas aux autorités ?
    Je pense que c’est délicat… Premièrement parce que attraper ces escrocs est très dificile. Deuxièmement parce que la plupart sont des « voleurs de poules » qui me font limite de la peine, et je crois que les mettre derrière les barreaux d’une prison en Afrique ne va pas améliorer leur situation. Ceci dit, il m’est arrivé de baiter certains escrocs (ex: Peter Van Koezema de la fausse Lotterie) qui sont vraiment des types désagréables et limite dangereux. Mais la vérité, c’est que pour l’instant je ne possède aucune piste qui permette de les attraper concrètement…
  • Ne pensez-vous pas qu’un jour vous allez vous lasser ?
    C’est sûr ! je me suis déjà lassée plusieurs fois, mais après un temps je reprends, le scambaiting est un peu addictif…. En ce moment je suis en train de préparer la publication d’un livre avec des nouveaux scambaitings qui ne sont pas dans mon blog et un entretien avec un escroc, mais pas un 419, mais un vrai escroc international, un voleur en smoking…. un Français recherché par Interpol depuis 8 ans…. Comme dans les films, mais en vrai.

Interview réalisée par e-mail le 7 novembre 2005

Petit cours d’anglais : scambaiting, action d’attraper les escrocs, vient du terme scam (arnaque ou escroquerie) et du verbe to bait (attraper). Le substantif bait désigne un leurre ou un hameçon.

Nous vous recommandons également :

Bénéficiez du soutien de la communauté Arobase.org dans les forums

Sur le Web

  • 419eater.com : la communauté anglophone des scambaiters
  • Romance scams : le groupe Yahoo! anglophone sur le scam (conversations enregistrées, base de données des pseudos utilisés, astuces grammaticales et orthographiques pour reconnaître un scammer..)

Abonnez-vous à Arobase.org

Messageries, logiciels, applications, services : Arobase.org explore l'univers du courrier électronique. Pour suivre l'actualité de l'e-mail et recevoir nos trucs & astuces, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Un commentaire

  1. Foster-Ehlé Jean-Charles

    je découvre un monde dont je n’entendais parler que de loin n’utilisant que trés peu internet. Mais je viens d’être confronté à une tentative trés récemment – à laquelle j’ai coupé court – et je me suis « coltiné » la lecture de blogs sur le scambaiting . Dont votre interview , Julia …
    c’est édifiant et rassurant de savoir que des parades sont possibles et que certains comme vous s’en occupent. Qu’ils tentent de prévenir, d’alerter les autres, ou comme vous – semble-t-il – « vont au carton » jusqu’au bout. Dans les limites « légales » et… les moyens limités de la lutte contre la criminalité, par les autorités concernées. J’étais d’ailleurs ahuri de la naïveté des gens et de l’absence totale de « méthode » des gens … dues à l’ignorance, un manque de culture basique, celle des gens « simples » dépassés par l’évolution de ces dernières décades dans notre société. Enfin, je voulais vous féliciter de cet esprit civique ( au delà de ce que vous prenez comme un jeu) qui transparaît tout de même ds cette interview. Et, ma foi, ça fait du bien de voir que tout le monde – et en particulier ceux de votre génération – ne se fout pas de tout et que des ripostes sont possibles et qu’ils LE FONT ! pour ceux qui ne peuvent le faire. Sans ce type d’engagement – individuellement ou collectivement, même parcellaire & localisé / focalisé – le ciment de notre société se délitera rapidement. Ce sont les vertus de la révolte et la réflexion sur l’éthique de chacun , les valeurs morales, qui sauveront ce vieux monde. C’est aussi à ce prix que l’on restera libres – (cf La Boêtie discours sur la servitude volontaire) – Alors merci !

Postez un commentaire

Vous voulez donner votre avis ou apporter une précision ? Laissez-nous un commentaire !
Attention : si vous avez un problème particulier à résoudre, cherchez de l'aide et attendez une réponse rapide et personnalisée, nous vous conseillons de vous rendre de préférence dans les forums.

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Au fait, vous aussi, vous pouvez afficher votre propre avatar dans les commentaires.


banner

Toute l'actu de l'e-mail,
des astuces et des conseils pratiques
chaque mois dans votre boîte aux lettres.

Abonnez-vous à la lettre d'Arobase.org !

Votre adresse ne sera communiquée à aucun tiers. Promis !        En savoir plus