Accueil » Pro » Emailing » Newsletters » L’e-mail, arme fatale de Barack Obama
archive

L’e-mail, arme fatale de Barack Obama

L'accueil de BarackObama.com

Cet article est relatif à la campagne présidentielle américaine de 2008

Impossible d’y couper. Toute visite du site de campagne de Barack Obama commence (en temps normal) par une invitation à laisser son adresse électronique. Il faut dire que dans la campagne du candidat démocrate à l’élection présidentielle américaine, l’e-mail est un outil central dans le dispositif de communication.

Selon différentes sources, l’équipe de campagne disposait mi-juillet 2008 d’un fichier d’environ 5 millions d’adresses e-mail. Un véritable trésor de guerre qui pourrait, selon les spécialistes, doubler voire tripler d’ici l’élection en novembre prochain.

Une relation directe et immédiate avec les sympathisants

Premier atout de l’e-mail : il permet de maintenir un lien direct et permanent avec l’ensemble des sympathisants et militants. Entre 10 et 15 e-mails sont ainsi envoyés chaque mois, parfois plusieurs dans une même journée.

Les messages sont sobres (voire exemples ci-dessous) : un propos unique, une mise en page basique, une illustration maximum. La plupart sont personnellement adressés aux abonnés, avec mention du prénom dans le corps du mail. Pas d’intermédiaires : ce sont directement Barack (il signe par son prénom) et David Plouffe (son directeur de campagne) qui fournissent aux sympathisants les informations sur la campagne et en expliquent la stratégie. Même procédé quand des proches apportent leur soutien : ce sont sa femme Michelle ou l’ancien candidat et prix Nobel de la Paix Al Gore qui signent leurs courriels.

L’e-mail permet par ailleurs d’adresser des informations en exclusivité aux sympathisants. Quand Barack Obama renonce au financement public de sa campagne, ces derniers sont prévenus en même temps que la presse. Lorsque Joseph Biden est choisi comme running mate, c’est à dire comme colistier et futur vice-président en cas de victoire, ils sont avertis en avant-première par e-mail et par SMS. Par ce biais, l’équipe d’Obama entretient la proximité avec son électorat et évite toute dénaturation du discours officiel par les médias.

Un moyen efficace et rapide de mobiliser… et de collecter

Le courrier électronique est surtout un moyen de galvaniser les sympathisants et de collecter de l’argent en ligne pour mener une campagne efficace. Tout e-mail rappelle ainsi que chacun peut contribuer à hauteur de ses moyens. A la fin de chaque mois, au moment où les médias font le point sur l’ensemble des fonds récoltés, est organisé un compte à rebours pour inciter les sympathisants à battre les records de collecte. Chaque attaque du camp adverse est aussi l’occasion d’inciter à donner : il faut financer les campagnes publicitaires destinées à contrer les arguments de l’adversaire.

Deadline July

Chaque fin de mois est l’occasion d’un compte à rebours pour les dons

Cette stratégie d’appel aux dons dépasse toutes les espérances. A ce jour, près de 2 millions de donateurs (contre 600 000 pour l’adversaire républicain John Mc Cain) ont donné près de 390 millions de dollars (contre 140 millions pour Mc Cain). 80 % des dons seraient collectés en ligne. Obama a pu ainsi se permettre en juin dernier de renoncer au financement public de sa campagne. Il faut dire que cette décision lui permet de s’affranchir des plafonds financiers que lui impose la loi.

« Une arme nucléaire, dont on ne connaît pas encore la puissance »

L’utilisation poussée du courrier électronique et de l’Internet a permis de faire la différence avec Hillary Clinton lors des primaires, s’accordent les observateurs. Elle permet aujourd’hui à Obama de garder une (petite) longueur d’avance sur Mc Cain dans la campagne. Les analystes n’hésitent pas à comparer l’utilisation du Net par Obama avec la façon dont Kennedy a pour la première fois utilisé la télévision dans une campagne électorale. « Obama peut être le John Kennedy de l’Internet » estime ainsi Phil Noble, du site Politics Online. Désormais, dans la perspective d’une victoire du Parti démocrate, certains rêvent qu’Obama utilise sa force électronique pour inciter ses partisans à faire pression sur les membres du Congrès quand il éprouvera des difficultés à mettre en œuvre son programme politique. Une véritable « arme nucléaire, dont on ne connaît pas encore la puissance », selon les termes d’Andrew Rasiej, fondateur du Personal Democracy Forum.

4 exemples de mail de la campagne Obama 2008

Video: Important announcement from Barac
Le candidat annonce qu’il renonce au financement public [19/06/08]

One more thing
David Plouffe, le directeur de campagne, incite à faire un don avant la date limite. [30/06/08]

The Next Vice President
Barack Obama annonce le choix de Joe Biden comme colistier. [23/08/08]

Behind the scenes in Denver
Michelle Obama raconte les coulisses de la convention démocrate de Denver [25/08/08]

 

Nous vous recommandons également :

Bénéficiez du soutien de la communauté Arobase.org dans le forum Emailing

Sur le Web

Abonnez-vous à Arobase.org

Messageries, logiciels, applications, services : Arobase.org explore l'univers du courrier électronique. Pour suivre l'actualité de l'e-mail et recevoir nos trucs & astuces, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Un commentaire

Postez un commentaire

Vous voulez donner votre avis ou apporter une précision ? Laissez-nous un commentaire !
Attention : si vous avez un problème particulier à résoudre, cherchez de l'aide et attendez une réponse rapide et personnalisée, nous vous conseillons de vous rendre de préférence dans le forum Emailing.

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Au fait, vous aussi, vous pouvez afficher votre propre avatar dans les commentaires.


banner

Toute l'actu de l'e-mail,
des astuces et des conseils pratiques
chaque mois dans votre boîte aux lettres.

Abonnez-vous à la lettre d'Arobase.org !

Votre adresse ne sera communiquée à aucun tiers. Promis !        En savoir plus